Programmes de 2e et 3e cycles

Diplôme d’études supérieures spécialisées en ergonomie et innovation
 
Description du programme de Diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en ergonomie et innovation

Nouveau programme offert depuis l'automne 2012

FAIRE UNE DEMANDE D'ADMISSION EN LIGNE
Issu d'un partenariat entre la Faculté des sciences sociales et la Faculté de médecine, le programme de DESS en ergonomie et innovation est caractérisé par ses fondements dans les champs de connaissances suivants : ergonomie, relations industrielles, biomécanique, kinésiologie, physiologie et psychologie. Ce programme spécialisé en ergonomie prépare les candidats à établir un diagnostic sur une situation de travail et orienter le milieu de travail vers des changements à apporter au profit de la santé-sécurité des travailleurs, de l'innovation ainsi que de l'efficacité des systèmes de production de biens ou de services.

Pour développer une expertise sur l’activité humaine dans les milieux de travail en changement

La personne possédant un DESS en ergonomie et innovation sera caractérisée par son expertise pour réaliser l'analyse de situations de travail existantes. Elle aura intégré des connaissances spécialisées sur : la personne en activité de travail, le milieu de travail, les processus d'innovation et de changement dans les organisations. Elle aura acquis la maîtrise de différents outils permettant de réaliser, de manière rigoureuse, des diagnostics ergonomiques et de mener des interventions pertinentes qui s'inscrivent dans des dynamiques organisationnelles. Elle sera apte à coopérer avec les acteurs des milieux de travail et fera preuve d'ouverture et d'éthique. Elle aura expérimenté l'analyse d'une demande d'intervention, la réalisation d'un diagnostic et l'élaboration de propositions de transformation dans un milieu de travail.

En outre, elle sera habilitée à mobiliser les modèles et les outils de l'analyse de l'activité pour comprendre la situation de travail, poser un diagnostic quant aux déterminants ayant des conséquences sur la santé et l'efficacité, puis formuler des recommandations visant la transformation des conditions de réalisation du travail.

Le programme comporte 30 crédits comprenant un projet d'intervention totalisant 9 crédits et accueille des diplômés provenant généralement du baccalauréat en relations industrielles, kinésiologie, psychologie, management, génie industriel et architecture. Une candidature provenant d'un autre programme peut être considérée. Il est cependant nécessaire d'avoir réussi le cours RLT-3300 ou KIN-2203 ou leur équivalent afin de pouvoir être admis dans le programme. Les candidats diplômés dans une discipline connexe ainsi que ceux sur le marché du travail sont particulièrement bienvenus. Consultez les exigences d'admission du programme.

Le programme est structuré de façon à être complété en suivant un régime d'études à temps partiel, en 4 sessions consécutives dont une consacrée entièrement à la seconde phase du projet d'intervention. D'autre possibilités de cheminement sont également prévues. Communiquez avec nous pour connaître toutes les possibilités de cheminement.

 
Devenez un intervenant professionnel en ergonomie

Les ergonomes sont des intervenants professionnels spécialistes d'une démarche favorisant la prise en compte de l'humain et de son activité dans la conception ou la transformation des situations de travail. Ces spécialistes sont appelés à intervenir dans le contexte particulier de projets d'innovation. Du point de vue de l'ergonomie, est qualifié de «projet d'innovation» tout projet dont l'issue est la transformation des situations de travail : construction ou rénovation de bâtiments, d'espaces de travail ou de postes de travail, achat d'équipement ou d'outils, révision des processus d'affaires, élaboration de procédures, informatisation, réorganisation du travail, conception de formation, etc. De tels projets peuvent se retouver à la fois dans le secteur manufacturier et celui des services, au public comme au privé, dans les grandes comme les petites organisations. La prise en compte de l'activité humaine dès la conception des moyens de travail permet d'atteindre des objectifs d'efficacité dans le respect de la santé physique et mentale des personnes. L'ergonomie propose à cet égard une démarche faisant une grande place à la participation des futurs utilisateurs des situations de travail.

Cette discipline, à l'origine multidisciplinaire, comporte aujourd'hui ses propres champs de recherche et ses propres institutions. L'ergonomie est donc à la fois une science et un champ de pratique.

 
Un mot sur l'ergonomie

L'ergonomie a connu deux courants de pensées principaux, dont les origines géographiques et idéologiques sont différentes.

  • Le courant de l'ergonomie des composants humaines (ou «Human Factors»), développé dans les pays anglo-saxons, vise principalement à concevoir des situations de travail qui respectent les limites physiques et cognitives de l'utilisateur, c'est-à-dire l'humain. Ces limites font l'objet de recherches, généralement expérimentales et menées en laboratoire, qui se traduisent par des normes et des standards devant être respectés par les concepteurs de dispositifs techniques.
  • Le courant de l'ergonomie centrée sur l'activité, développé dans les pays francophones ainsi que fans les pays scandinaves, vise à concevoir des situations qui non seulement respectent les limites de l'utilisateur, mais qui répondent également aux besoins de l'utilisation. Ce courant s'appuie sur une conception systématique plus large de l'action humaine, qui tient compte non seulement de ses dimensions physiques et cognitives, mais aussi sociales, organisationnelles, environnementales et économiques.

Pour contribuer à concevoir des situations de travail répondant aux besoins d'utilisation, ces ergonomes ont développé une démarche spécifique : l'analyse de l'activité de travail en situation réelle. Cette analyse, qui s'appuie principalement sur des observations de l'activité de travail et sur des verbalisations des travailleurs, vise à comprendre précisément ce que font les travailleurs pour réaliser le travail attendu compte tenu des contraintes qui sont généralement présentes et qui interfèrent avec l'activité de même que les effets de leurs façons de faire sur l'efficacité et la santé-sécurité.

L'ergonomie a pour objet principal la personne en activité. L'activité dans ses multiples dimension (physique, mentale et sociale) et comme étant influencée par des déterminants internes (caractéristiques individuelles) et externes (l'organisation de la production et du travail, le dispositif technique, l'environnement physique, l'environnement social, l'organisationde la formation), etc. La personne en activité développe des stratégies de régulation lui permettant de faire face à la variabilité des conditions de réalisation du travail et à sa propre variabilité afin d'atteindre les objectifs liés à ses tâches tout en préservant sa santé et sa sécurité. C'est par une compréhension fine de l'objet «activité de travail» que l'ergonomie propose des avenues pour améliorer les situations de travail et de démarches pour contribuer à la conception de celles-ci.

C'est principalement dans ce courant de «l'ergonomie centrée sur l'activité» qu'oeuvrent les quatres professeures (Geneviève Baril-Gingras, Marie Bellemare, Fernande Lamonde et Sylvie Montreuil) en ergonomie du Département des relations industrielles.

 
Article d'information

DESS EN ERGONOMIE ET INNOVATION

Les milieux de travail sont en constant changement, et les nouvelles technologies amènent de plus en plus les entreprises à revoir le contexte de travail de leurs employés. C’est pourquoi le Département des relations industrielles de la Faculté des sciences sociales en collaboration avec le Département de kinésiologie de la Faculté de médecine de l’Université Laval offrent depuis 2012 le diplôme d’études supérieures spécialisé (DESS) en ergonomie et innovation. Ce programme de 30 crédits, qui peut être poursuivi à temps partiel, s’adresse aux finissants de premier cycle ainsi qu’aux professionnels déjà en emploi qui désirent parfaire leurs connaissances en matière d’ergonomie.

Ouvert à une vingtaine d’étudiants par année, le DESS en ergonomie et innovation vise à former des intervenants sensibles aux enjeux du monde du travail et de l’emploi et à les rendre aptes à contribuer aux innovations en améliorant les conditions de réalisation du travail. Ainsi, les étudiants apprennent à analyser les situations de travail en considérant la santé et la sécurité des travailleurs de même que les facteurs d’efficacité dans la production des biens et des services. Cela est possible grâce à l’approche multidisciplinaire et intégrée du programme. En effet, les étudiants sont amenés à réfléchir au fonctionnement global des entreprises et aux enjeux physiques, psychologiques et sociaux liés aux conditions de travail.

Marie Bellemare, directrice du programmeCet apprentissage théorique est mis en application grâce aux projets d’intervention réalisés au cours de deux stages en milieu de travail. Marie Bellemare, directrice du programme, explique que « ces projets sont réalisés en réponse à une réelle demande formulée par l’entreprise et permettent aux étudiants de développer une capacité à analyser une demande d’intervention, à établir un diagnostic et à élaborer des propositions de transformation dans un milieu de travail. » De cette façon, les étudiants peuvent guider l’entreprise vers des projets d’innovation qui contribueront à améliorer les conditions de travail.

Karine Hamel« Après des études en kinésiologie et en prévention de la SST suivies d’une douzaine d’années de travail comme préventionniste, je désirais accroître mes connaissances au-delà de l’aspect "physique" de l’ergonomie. Jusqu’à présent, les cours offerts par le DESS en ergonomie et innovation ont répondu à mes attentes. En raison d’un corps professoral très diversifié, je peux vivre cette discipline sous différents angles en jumelant la recherche et les interventions “terrains”. Les stages me permettront de mettre en pratique tout ce nouveau bagage. Dans quelques mois, je retournerai chez mon employeur avec un regard nouveau sur ma profession. »

Karine Hamel
Étudiante au DESS en ergonomie et innovation

Véronique Charest« Je suis passionnée par l’ergonomie et c’est ma volonté d’approfondir mes connaissances sur le sujet qui m’a menée vers le DESS en ergonomie et innovation. En tant que kinésiologue, je trouvais fort intéressant de suivre une formation teintée d’une franche collaboration entre le département des relations industrielles et celui de kinésiologie.  Les cours offerts sont ainsi des plus captivants. »

Véronique Charest
Étudiante à la maîtrise en ergonomie et innovation

Grâce au parcours en ergonomie et innovation, les futurs diplômés de l’Université Laval se préparent à des carrières d’ergonome, de conseiller en prévention, de consultant ou encore de professionnel de recherche. De plus, ce DESS peut mener à une certification professionnelle en ergonomie si l’étudiant poursuit sa pratique professionnelle dans le domaine. Il est également possible de faire reconnaître les 30 crédits du DESS pour obtenir le grade de maîtrise. Cette formation complémentaire permettra à l’étudiant de pousser plus loin la mise en application des notions apprises lors du DESS en intervenant directement dans un projet d’innovation.  

Description officielle du programme de DESS
Déposez une demande d’admission

 
Exigences d'admission et sélection des candidats

Les exigences d'admission

Le candidat doit être titulaire d’un baccalauréat en relations industrielles ou de son équivalent. Le titulaire d’un baccalauréat ou tout autre diplôme jugé équivalent, dans une discipline connexe, par exemple kinésiologie, psychologie, management, génie industriel, génie mécanique et architecture, est aussi admissible. Le candidat doit également avoir obtenu une moyenne de diplomation ou de cheminement, le cas échéant, de 3 sur 4,33 au premier cycle. Enfin, le candidat doit avoir réussi le cours Introduction à l'ergonomie (RLT-3300 ) ou Approches et applications ergonomiques (KIN-2203), ou des cours jugés équivalents. Le candidat qui ne possède pas ces connaissances doit réussir ces cours avant d’entreprendre le programme d’études. Il est à noter qu’en plus des documents exigés par le Bureau du registraire, le candidat doit fournir les pièces suivantes :

  • Un curriculum vitae
  • Une lettre de motivation

Critères de sélection des candidats
Le fait de satisfaire aux exigences d’admission au programme n’entraîne pas automatiquement l’admission d’un candidat. Dans son évaluation, la direction de programme prend en considération la préparation antérieure du candidat et l’ensemble de son dossier, ainsi que les ressources requises pour l'encadrement. La sélection des candidats est faite selon l'excellence du dossier académique, la motivation du candidat à entreprendre des études de 2e  cycle en ergonomie et, le cas échéant, la pertinence de l'expérience de travail. Le candidat qui présente une combinaison de scolarité et d'expérience pertinente jugée équivalente aux exigences susmentionnées peut être admissible.

 
 
Foire aux questions

Cette section tente de répondre à certaines interrogations concernant l'inscription et la poursuite des études au DESS en ergonomie et innovation. Si toutefois vous souhaitez nous contacter directement, vous pouvez le faire à cette adresse : rlt@rlt.ulaval.ca

Q : Je désire entreprendre des études en ergonomie, mais j'occupe un emploi à plein temps. Est-ce possible de concilier les études avec mon horaire de travail?
R : C'est possible. La structure prévoit un cheminement à temps partiel, allant jusqu'à un maximum de 3 cours par session.

Q : Je suis conseillère en prévention pour une grande entreprise, mais je n'ai pas suivi le cours préalable à l'admission au DESS. Est-ce possible de faire reconnaître mon expérience et mes compétences en ergonomie acquises sur le marché du travail ?
R : C'est possible. Vous devrez fournir votre curriculum vitae comprenant votre cheminement académique, vos expériences de travail illustrant en détail vos expériences spécifiques en ergonomie ainsi qu'une lettre motivant votre intérêt à intégrer le programme. Une entrevue avec la direction du programme pourrait également être réalisée au terme de laquelle une décision sera prise.

Q : Est-ce que le DESS en ergonomie et innovation me garantit la certification professionnelle émise par le Conseil Canadien de certification des praticiens en ergonomie (CCCPE) ?
R : Le contenu des cours programme du DESS en ergonomie et innovation vous assure une solide formation font les heures de cours en classe et les travaux pratiques sont reconnus par le CCCPE. Cependant, le diplôme obtenu ne garantit pas une certification automatique. L'évaluation des candidats à la certification professionnelle se fait sur une base individuelle et, selon votre formation et votre expérience, il se pourrait que davantage de cours en classe ou de travaux pratiques vous soient exigés dans votre démarche de reconnaissance de vos acquis pour obtenir votre certification. Nous vous suggérons à cet effet de consulter le site web du Conseil canadien de certification des praticiens en ergonomie.

Q : La certification professionnelle est-elle obligatoire afin de pratiquer en tant qu'ergonome ?
R : Non, mais de plus en plus examinée par les employeurs qui embauchent des consultants. La certification professionnelle démontre que vous avez notamment les acquis de formation et d'expérience pratique pour agir en tant qu'ergonome, ce qui peut rendre davantage crédible votre candidature pour un emploi futur.

Q : Quels sont les débouchés pour un diplômé du DESS en ergonomie et innovation ?
R : Vous pourriez être appelés à travailler à titre d'ergonome, de conseiller en prévention ou en santé et sécurité du travail ou à titre de consultant dans plusieurs organisations privées ou publiques du Québec et du Canada.

 

 
Personnes ressources

Marie Bellemare
Directrice du programme
418-656-2131, poste 3779
Télécopieur: 418 656-7688
Marie.Bellemare@rlt.ulaval.ca

Giselle Lafleur
Adjointe à la direction et conseillère à la gestion des études
418 656-2131, poste 6677
Giselle.Lafleur@rlt.ulaval.ca

Janick Chiasson
Agente de gestion des études (étudidants de A à K) 
Pavillon J.-A.-DeSève, bureau 3115
418 656-2131, poste 4447
janick.chiasson@rlt.ulaval.ca

Stéphanie Hamel
Agente de gestion des études (étudiants de L à Z)
Pavillon J.-A.-DeSève, bureau 3115
418 656-2131, poste 4446
stephanie.hamel@rlt.ulaval.ca

Sara-Julie Harvey
Secrétaire de gestion des études
Pavillon J.-A.-DeSève, bureau 3115
418 656-2131, poste 4626
programmes@rlt.ulaval.ca

 

 
Liens pertinents

Association canadienne d'ergonomie (section Québec( (ACE)
http://www.ace-ergocanada.ca/index.php?lang=fr.ca

Conseil canadien de certification des praticiens en ergonomie (CCCPE)
http://www.cccpe.ca/

Société d'ergonomie de langue française (SELF)
http://www.ergonomie-self.org/

Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et sécurité du travail (IRSST)
http://www.irsst.qc.ca/

 

 
Déposer une demande d'admission

© 2011 Université Laval. Tous droits réservérs. Ce site est sous la responsabilité du Centre de services APTI de la Faculté des sciences sociales.
Questions et commentaires