Emploi et perspectives de carrières

 

Le Département des relations industrielles s'engage, dans son énoncé de mission, « à développer chez  les participants à ses programmes de formation les compétences requises pour les exigences contemporaines du travail et de l'emploi ». Ces compétences s'appuient sur des connaissances de pointe ainsi que sur le développement d'habiletés et d'attitudes nécessaires à la poursuite d'une carrière dans ce domaine. Pour rendre cet engagement plus concret, le Département a développé au 1er et au 2e cycle divers stages. Ces expériences pratiques permettent de développer les principales fonctions confiées aux personnes travaillant dans les secteurs des relations industrielles. Ces fonctions sont, par exemple, la planification des ressources humaines, la dotation, l'évaluation des fonctions, la rémunération, la gestion des avantages sociaux, l'équité en emploi, la formation en entreprise, l'organisation du travail, la gestion du rendement, la représentation devant les tribunaux, l'application des politiques publiques du marché du travail et de la formation professionnelle, la gestion de la santé et sécurité au travail, la sécurité sociale, la représentation syndicale, la négociation, l'administration de conventions collectives et l'arbitrage de griefs.

Le baccalauréat en relations industrielles donne accès à l'Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec. Cet ordre offre la possibilité d'être affilié étudiant, décerne les titres de conseiller en ressources humaines agréé (CRHA) et de conseiller en relations industrielles agréé (CRIA), donne accès à de l'information et peut aider les étudiants à se trouver un stage d'études ou un emploi, etc.

 
Carrières

Les carrières en relations industrielles sont nombreuses et diversifiées. À titre indicatif, mentionnons quelques-uns des principaux débouchés :

  • Conseiller en ressources humaines dans les entreprises privées et publiques
  • Conseiller syndical
  • Négociateur, conciliateur, médiateur, arbitre en relations de travail
  • Analyste et agent de planification (politiques publiques)
  • Formateur (formation professionnelle)
  • Consultant spécialisé en dotation, rémunération, avantages sociaux, etc.
  • Chercheur et enseignant
 
Salaires

La banque d’information REPÈRES développée par la Société GRICS indique qu’en 2011 les diplômés d'un baccalauréat en relations industrielles avaient en moyenne un salaire de 845,00 $ par semaine. Ils étaient en emploi dans une proportion de 85,2% contre 81,4 % en 2007 et que le taux de placement était de 99,0$ contre 92,7 % en 2007. Quant à eux, les diplômées et diplômés d'une maîtrise en relations industrielles avaient en moyenne un salaire hebdomadaire de 952,00 $ et étaient en emploi (lié à la formation) dans une proportion de 81,0%.

 
Compétences recherchées

Selon Ressources humaines et Développement des compétences Canada, les personnes travaillant dans le domaine des relations industrielles doivent posséder de solides aptitudes à la gestion et au travail d'équipe. Elles doivent de plus être capables d'analyser et de résoudre des problèmes, posséder des habiletés accrues en communication et en mobilisation, connaître les fondements et applications des lois et règlements en vigueur, maîtriser les notions liées à l'organisation du travail et à la rémunération, être à l'aise avec les outils d'évaluation et de classification. Le bilinguisme est souvent exigé.

© 2011 Université Laval. Tous droits réservérs. Ce site est sous la responsabilité du Centre de services APTI de la Faculté des sciences sociales.
Questions et commentaires