Nouvelles

Condition ouvrière et syndicalisme en Asie du Sud-Est

16 avril 2018

Le 23 avril 2018, de 10 h 00 à 11 h 30, à la Salle Rodrigue-Blouin (3241, Pavillon J.-A.-DeSève) aura lieu une conférence du professeur Stéphane Le Queux intitulée « Condition ouvrière et syndicalisme en Asie du Sud-Est ».

Ce Séminaire de recherche du Département des relations industrielles est ouvert à toutes les personnes intéressées.

Résumé :

La communication est basée sur le numéro spécial N°156 Regards croisés sur les relations professionnelles en Asie du Sud-Est de la Chronique internationale de l’IRES, paru en juillet 2017. Elle vise principalement à faire ressortir les points marquants de chacune des contributions sur les pays à l’examen : Indonésie, Thaïlande, Philippines, Taïwan, Singapour, Malaisie, Vietnam et Chine. La conclusion porte sur les éléments généraux qui ressortent de la méta-analyse.

Donnée commune, le militantisme s’exprime dans un contexte défavorable. Le degré d’industrialisation et les conditions de démocratisation sont des déterminants forts et demeurent une heuristique utile pour l’examen de l’économie politique dans la région. L’analyse montre en particulier le rôle dominant de l’Etat et de la priorité donnée au développement économique, et donc ipso facto au capital. Il faut aussi prendre acte de la grande variété et fragmentation des formes d’emploi et d’employeurs. L’exemple de la Chine et du Vietnam suggère enfin que l’industrialisation rapide n’intervient pas sans contestation sociale.

Les pressions et les solidarités internationales sous des formes plurielles sont indispensables à l’émergence d’une véritable démocratie industrielle et essentielles à l’avenir du travail décent. C’est alors la question de l’implémentation réelle et effective des engagements internationaux concernant les droits des travailleurs et les standards de travail qui doit continuer à attirer l’attention. Le cadre n’est pas figé : les observations recueillies indiquent qu’en dépit des ambiguïtés ou de l’adversité des institutions, le militantisme en Orient comme en Occident est essentiel à la démocratisation, et vice-versa. En l’absence, exploitation, oppression, négation du droit et des conditions de misère.

Notice biographique :

Stéphane Le Queux est professeur à James Cook University (Australie) et correspondant scientifique région Asie-Pacifique pour l’IRES.




La présentation est basée sur le No spécial annuel 156 de la Chronique internationale de l’IRES dont il fut le coéditeur. La présentation traite de huit pays de la zone Asie du Sud-Est, plus une comparaison Chine/Vietnam. Les trois principaux thèmes à l’examen sont : la condition ouvrière et le travail décent ; le sort des travailleurs migrants ; le conflit industriel.