Événements

Accueil de la 1ère cohorte du DESS Ergonomie

12 octobre 2012

L’Université accueille la première cohorte inscrite au nouveau diplôme d’études supérieures spécialisées en ergonomie et innovation

Une première cohorte étudiante vient d’entamer ses études dans le nouveau programme de diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en ergonomie et innovation. Pour souligner l’événement, le Département des relations industrielles organise un cocktail le 12 octobre afin de présenter ce programme innovateur à des intervenants en santé et sécurité au travail.
Repenser le travail pour assurer le bien-être des employés, c’est possible. Encore faut-il avoir des experts pour conseiller les organisations dans la mise en place de conditions de travail favorables au maintien, voire à l’amélioration d’une bonne santé.
C’est pourquoi le Département des relations industrielles de la Faculté des sciences sociales, en partenariat avec le Département de kinésiologie de la Faculté de médecine, a lancé en septembre un nouveau programme pour relever ce défi. Les futurs détenteurs du DESS en ergonomie et innovation pourront répondre à la demande croissante des entreprises souhaitant devenir des «employeurs de choix». En période de pénurie de main-d'œuvre, de meilleures conditions de travail signifient une meilleure rétention du personnel.
Marie Bellemare, professeure au Département des relations industrielles, dirige le nouveau programme. Il ne s’agit pas simplement de minimiser les dommages, mais d’aider les travailleurs à améliorer leur santé. «Nous formerons des experts qui connaissent le fonctionnement de l’humain au travail afin d’implanter des changements favorables à la santé. Depuis quelques années, plusieurs employeurs souhaitent devenir socialement responsables. Cela signifie qu’ils doivent penser au mieux-être de leurs employés en s’attardant aux tâches que ceux-ci accomplissent dans le cadre de leurs fonctions.»
Axé sur la pratique et l’innovation, le DESS en ergonomie et innovation s’adresse à des étudiants provenant de champs d’études variés: relations industrielles, kinésiologie, psychologie, architecture, management, etc. Il leur permettra de travailler en tant qu’ergonome, conseiller en prévention ou consultant. Le champ de pratique est large. Il s’étend de la conception des milieux de travail jusqu’à la prévention des troubles musculosquelettiques, en passant par l’analyse des aspects psychosociaux reliés à l’emploi.
  

Date et heure
Vendredi 12 octobre 2012 à 16 h 30

Lieu
Atrium du Pavillon La Laurentienne