Corps professoral

Martine D'AMOURS, professeure titulaire
Coordonnées

Martine D'amoursMartine D'Amours
Pavillon J.-A.-DeSève
1025, av. des Sciences-Humaines
Local 3280
Université Laval
Québec (Québec)  G1V 0A6
CANADA
418 656-2131 poste 13927
Télécopieur : 418 656-7688
Martine.Damours@rlt.ulaval.ca

 
Bref CV

* voir ci-bas les nouveaux rapports de recherche en ligne.

Martine D’Amours détient une maîtrise et un doctorat en sociologie obtenus à l’UQAM en 1997 et 2004 respectivement. Sa thèse, qui portait sur le travail indépendant exercé sans employés, a obtenu le prix de la meilleure thèse soumise au répertoire de l’Institut de recherche en économie contemporaine (IREC) en 2004 et a été publiée en 2006 aux Presses de l’Université du Québec. De juin 2004 à décembre 2006, elle a été professeure adjointe à l’École des affaires publiques et communautaires de l’Université Concordia. Elle a joint les rangs du département des relations industrielles de l’Université Laval en janvier 2007, où elle est maintenant professeure titulaire.

Elle est membre du Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES) et de l’Alliance de recherche universités-communautés sur les innovations dans le travail et l’emploi. Elle est membre du comité de rédaction de la revue Relations industrielles/Industrial Relations, dont elle a assumé la direction entre septembre 2014 et septembre 2017. Ses principaux intérêts de recherche portent sur les mutations de l’emploi, et en particulier sur les défis que le développement du travail atypique, et notamment du travail indépendant, pose en matière de protection sociale et d’action et de représentation collective de ces travailleurs.

 

 
Projets en cours

CRSH Subvention Savoir 2014-2020
Les nouvelles configurations de la relation d’emploi et leurs impacts sur le travail, l'emploi et l'action collective

 
Projets récents

Projets récents :

2015-2016 : ARUC sur les innovations sociales dans le travail et l’emploi
Statut : co-chercheure (F Hanin, chercheur principal)

Titre : Analyse de l’encadrement institutionnel des conditions d’emploi dans l’activité d’entretien ménager et comparaison Québec-Ontario 

2014-2015 : ARUC sur les innovations sociales dans le travail et l’emploi
Statut : chercheure principale
Titre : Encadrement institutionnel et conditions d’emploi : une étude multisectorielle de l’activité d’entretien ménager

2011-2012 : Ministère de la Culture et des Communications du Québec
Statut : chercheure principale
Titre : La protection sociale des artistes et autres groupes de travailleurs indépendants: analyse de modèles internationaux

2010-2011 : ARUC sur les innovations sociales dans le travail et l’emploi
Statut : chercheure principale
Titre : Identités au travail et représentation collective : le cas des responsables de services de garde en milieu familial (RSG)

2010-2013 : CRSH Subventions ordinaires
Statut : chercheure principale
Titre : Les disparités de traitement à l’égard des salariés atypiques : une étude comparative dans six secteurs d’activité
Montant : 77 607$

 
Projets de recherche en cours
  • Le travail atypique. L'impact des règles institutionnelles et des formes organisationnelles sur les « qualités » du travail indépendant. Le filet « troué » de protection sociale et les stratégies de gestion du risque : le cas de trois groupes de travailleurs indépendants. Subventions : FSS-U Laval, CRSH et FQRSC
  • Identités au travail et représentation collective : le cas des responsables de services de garde en milieu familial (RSG)
  • Disparités de traitement à l'égard des salariés atypiques : une étude comparative dans six secteurs d'activités
  • La protection sociale des artistes et autres groupes de travailleurs indépendants : analyse de modèles internationaux  :
    Fiches descriptives par pays
    .
      Cadre d'analyse et synthèse des résultats

 
Domaines de recherche et direction de travaux (essai-mémoire-thèse)

Travail atypique, défis de protection sociale et de représentation des travailleurs :

  • Configurations de la relation d'emploi dérivées de l'externalisation
  • Travail et emploi dans les chaînes de valeurs
  • Régulation des marchés du travail indépendant
  • Travail indépendant et protection contre les risques sociaux et professionnels
  • Travail atypique et acteurs collectifs
  • Travail atypique et relations du travail
  • Vulnérabilité en emploi et défi pour les politiques publiques
  • Secteurs particuliers: travailleurs culturels, traducteurs, journalistes, responsables de services de garde en milieu familial, entretien ménager

Comparaisons internationales :

  • Modèles nationaux d’exclusion ou de maintien en emploi des travailleurs âgés
  • Protection sociale et représentation collective des travailleurs atypiques et vulnérables
 
Publications
Liste partielle, voir le cv complet pour la liste des communications et autres activités de diffusion

Articles dans une revue avec comité de lecture
 
 

D’Amours, Martine (accepté). « Le « nouveau » travail indépendant : une mutation en forme de paradoxe ». Manuscrit à paraître dans Management international, dans le cadre d’un numéro Hors Série sur le thème "Entre logiques individuelles et collectives, aux fondements de la société entrepreneuriale". 

D’Amours, Martine (2015). « Les travailleuses de la garde d’enfants en milieu familial : à l’intersection des rapports sociaux de travail, de sexe et de migration ». Sociologie et Sociétés, vol 47, no  1, p. 147-175. 

D’Amours, Martine and Marie-Josée Legault (2013). « Highly Skilled Workers and Employment Risks : Role of Institutions », Labor Studies Journal, 38: 89-109. 

D’Amours Martine (2013). « « Devenir traducteur indépendant : l’impact structurant de la clientèle », Revue française de sociologie, vol 54, no 2, p 331-368. 

D’Amours, Martine, Guy Bellemare et Louise Briand (2012). « Grasping New Forms of Unionism. The Case of Childcare Services in Quebec ». Interface. A Journal for and about Social Movements, Vol 4, no 2. 

Legault, Marie-Josée et Martine D’Amours (2011). « Représentation collective et citoyenneté au travail en contexte de projet". Relations industrielles/Industrial Relations, vol 66, no 4, pp. 654-677. 

D’Amours Martine (2011). “Diversificación de los estatutos de empleo y desafíos de representación colectiva de los trabajadores: las lógicas de acción de las asociaciones de trabajadores independientes en Québec”, Revista del Centro de Estudios de Sociología del Trabajo (CESOT), Facultad de Ciencias Económicas, Universidad de Buenos Aires, no 3 avril, pp. 97-116. 

D’Amours Martine et Laurie Kirouac (2011). « Les travailleurs indépendants et leur rapport au travail à l’épreuve de l’impératif de l’activité: occasions de subjectivation ou de contrainte? » Revue multidisciplinaire sur l'emploi, le syndicalisme et le travail (REMEST), vol 6, no 1, pp. 57-76. 

Livres : 

Bilodeau, Pier-Luc et Martine D’Amours (dir) (2015). Fondements des relations industrielles. Montréal, Chenelière Éducation. 

D’Amours, Martine, Sid A. Soussi et Diane-Gabrielle Tremblay (dir) (2015). Repenser le travail et ses mutations : des concepts nouveaux pour des réalités transformées. Presses de l’Université du Québec, 350 p. 

D’Amours Martine (2014). La qualité des emplois des travailleurs indépendants qualifiés : traducteurs, journalistes, avocats. Québec, PUQ, Collection Gestion des ressources humaines et Relations industrielles, 270 p. 

D’Amours Martine (2007). L'économie sociale au Québec: cadre théorique, histoire, réalités et défis (édition revue et augmentée). Montréal, Éditions Saint-Martin et ARUC en économie sociale, 150 p. 

D’Amours, Martine (2006). Le travail indépendant : un révélateur des mutations du travail. Québec, Presses de l’Université du Québec, 217 p. 

Lesemann, Frédéric et Martine D’Amours, avec la collaboration de Julie Beausoleil, Stéphane Crespo, Chantale Lagacé et Yvan Tourville (2006). Vieillissement au travail, emploi et retraites. Montréal, Editions Saint-Martin, 216 p.

Chapitres de livres : 

D’Amours Martine (accepté pour publication, 2017). Notice « Travail indépendant », in Bureau, Marie-Christine, Antonella Corsani, Olivier Giraud et Frédéric Rey (dir). Dictionnaire des zones grises de l’emploi. 

D’Amours Martine (2015). « Le travail et l’emploi », in Bilodeau, Pier-Luc et Martine D’Amours (dir) (2015). Fondements des relations industrielles. Montréal, Chenelière Éducation, p. 2-27. 

D’Amours Martine et Pier-Luc Bilodeau (2015). « L’État et la régulation des relations industrielles », inBilodeau, Pier-Luc et Martine D’Amours (dir) (2015). Fondements des relations industrielles. Montréal, Chenelière Éducation, p. 109-135. 

D’Amours Martine (2015). « La relation d’emploi contemporaine : du rapport salarial à la relation sociale de travail », in D’Amours, Soussi et Tremblay (dir). Repenser le travail et ses mutations : des concepts nouveaux pour des réalités transformées. Presses de l’Université du Québec, p. 135-164. 

D’Amours Martine (2013). « Les innovations en matière de représentation collective en contexte de diversification des statuts d’emploi », in Klein, Juan Luis et Matthieu Roy (dir). Pour une nouvelle mondialisation : le défi d’innover. Québec, Presses de l’Université du Québec, p. 102-120.

Lesemann, Frédéric et Martine D’Amours (2010). « Travailleurs âgés, travail « post-retraite » et régimes de retraite : exclusion ou inégalités ? », in Michèle Charpentier et al. (dir). Vieillir au pluriel, perspectives sociales. Québec, Presses de l’université du Québec, p. 393-412.

D’Amours Martine (2009). « Organization of Work on External Markets for Qualified Self-employed Workers: Internalization of Control and Externalization of Risk”, in Harrisson, Denis, György Szell et Reynald Bourque, Social Innovation, the Social Economy and World Economic Development and Labour. Frankfurt am Main, Peter Lang. p. 293-306. 

D’Amours Martine (2009). « La responsabilisation comme nouvelle figure de la domination au travail : le cas des travailleurs indépendants », in Malenfant, Romaine et Guy Bellemare (dir). La domination au travail: des conceptions totalisantes à la diversité des formes de domination, Québec, Presses de l’Université du Québec, p. 77-98. 

Actes de colloque: 

D’Amours, Martine (2014). « Les régimes particuliers de rapports collectifs du travail : quel rapport de forces pour les exclus du Code du travail? », in Bilodeau, Pier-Luc (dir). L’équilibre du rapport de forces dans la relation d’emploi : plus qu’une illusion ? Actes du 68ème Congrès des Relations industrielles, Presses de l’Université Laval, p. 21-29. 

D’Amours, Martine (dir., 2010). Actes du 12ème Colloque annuel des étudiant-e-s de cycles supérieurs du CRISES. Collection Hors-Série, septembre, 171 p. 

Rapports et notes de recherche: 

D’Amours, Martine et Frédéric Hanin, avec la collaboration de Guelmbaye Ngarsandjé (2016). Encadrement institutionnel et conditions d’emploi : une étude multisectorielle de l’activité d’entretien ménager, Québec, Université Laval, ARUC travail et emploi. Rapport de recherche, 39 p.  

D’Amours, Martine, en collaboration avec Alexandre Arseneault (2014). Nouvelles formes d’emploi, représentation collective et régimes alternatifs de rapports collectifs de travail. Québec, Université Laval, ARUC travail et emploi. Cahier de transfert 2014-008, 32 p.

D’Amours, Martine, avec la collaboration de Josée Bisson (2013). Identités au travail et représentation collective. Le cas des responsables de services de garde en milieu familial (RSG). Rapport synthèse. Québec, Université Laval, ARUC travail et emploi. Cahier de transfert 2013-005, 64 p.

D’Amours, Martine (dir). 2012. La protection sociale des artistes et autres groupes de travailleurs indépendants : analyse de modèles internationaux. Fiches descriptives par pays (rédigées par Marie-Hélène Deshaies et Carol-Anne Gauthier), Octobre, 99 p.

D’Amours, Martine et Marie-Hélène Deshaies. 2012. La protection sociale des artistes et autres groupes de travailleurs indépendants : analyse de modèles internationaux. Cadre d’analyse et synthèse des résultats, Octobre, 58 p.